dimanche 22 février 2015

le tote bag ... du bon marché ou d'ailleurs

Vous avez sans doute croisé un "tote bag" négligemment jeté sur l'épaule des citadines car ce sac souvent en coton, plat avec deux anses assez longues, accompagnent souvent celles-ci.

Vite caché dans le sac à main grâce à sa capacité à se plier en quatre, il peut ressortir pour le moindre achat et est pile dans la tendance "Royal" du moment : plus de sacs plastiques.


 

en version mini je les trouve trop craquants (sur leur site ils les annoncent comme exclusivité "internet" alors que j'ai pris les photos dans le magasin par contre j'ai comme le sentiment de les avoir vu plus chers que les 9 euros annoncés).

lundi 16 février 2015

pull COS

Partie chez Cos pour acheter une robe en solde, j'en suis ressortie avec un pull rayé de leur nouvelle collection : classique!!
Mais vu son décolleté et malgré les conseils du vendeur de mettre un marcel dessous, je n'étais pas trés convaincue.
En revenant dans le magasin voilà une présentation qui m'inspire je vais donc essayer avec une chemise blanche et jupe noire crayon : what else...

vendredi 13 février 2015

Pandora, sublime Ava Gardner

 

Quant à ses boucles d'oreille : je les veux toutes!!


ces B.O, mes préférées

cette robe!

cette tenue verte!!


cette robe verte et orange, so fashion

Une question:mais comment faisait elle pour avoir une taille si menue??

samedi 10 janvier 2015

mon sac, le nouveau Michael Kor ?

On est tombé en admiration devant ce sac vu à New York, chacune y est allée de son interprétation


Voilà la mienne






et le plus dur : la doublure

mercredi 7 janvier 2015

mardi 6 janvier 2015

Mon pull Zara

Beaucoup d'entre nous, lorsqu’un vêtement leur plait, regrettent de ne pas l'avoir acheté en plusieurs versions, ce qu'il m'arrive de faire en particulier pour les jeans, rarement pour un pull.

Ce pull bleu Zara je l'avais acheté en début de saison en voyant quelqu'un le prendre de différentes couleurs. J'aime bien regarder ce qu'achète une personne dont j'apprécie le look, cela me donne souvent des idées ...


Quelle surprise de le retrouver la semaine dernière sur l'un de mes blogs favoris "une souris dans mon dressing" en version beige 
du coup j'ai envie de l'acheter, cela me permettrait en plus de mettre mes chaussures petite mendigote dans le même esprit qu'Anais le legging en cuir en moins...


Étant en vacances pas loin de l'Espagne, en avant pour le Zara de San Sébastian où je l'ai payé 25 euros (contre 30 en France) mais comme nous avons eu 5 euros de parking!!!
Heureusement ce n'était pas la motivation principale de notre saut à San Sébastian qui est une trés jolie ville.
Par contre je n'ai pas aimé le magasin Zara, l'un des plus importants au monde avec celui de New York, je préfère 100 fois celui de la rue de Sèvres à Paris, à la bonne taille et où les vêtements sont autrement mis en valeur!!!


la magnifique baie de San Sébastian et la Concha, sa plage que j'ai loupée sur la photo!

dimanche 4 janvier 2015

dimanche 30 novembre 2014

GONE GIRL versus le destin de Monsieur CRUMP

Ghone girl, le film dont parlaient mes collègues plus ou moins enthousiastes, m'a remis en mémoire le livre incroyable de Lewisohn, le destin de Mr Crump.

On retrouve une femme diabolique,l'enfermement du mariage, la télévision a remplacé le poids des conventions sociales mais joue aussi un rôle diabolique, la liaison avec une autre femme qui déclenche la folie mais quelle finesse dans l'ouvrage là où le film est par moment totalement invraisemblable...

Le destin de Mr Crump de Ludwig Lewisohn, Préface de Thomas Mann, 

dimanche 23 novembre 2014

Sonia DELAUNAY : quel talent et quelle vie

Sonia DELAUNAY : 1885 en Ukraine- 1979 en France
 au musée d'art moderne de la ville de Paris

Dés le début de l'expo, on est prévenu ; Sonia Delaunay parce que femme, n'a pas eu droit à la reconnaissance et aux honneurs que méritait son talent.
Talent très éclectique puisqu'elle s'illustra en peinture, en mobilier et dans la mode : elle ouvrit un atelier de mode dans les années 20, boulevard Malesherbes où elle employait entre 15 et 30 couturières d'origine russe.
Un film issu des archives de l'Ina nous la montre des années plus tard interviewée par Jacques Dutronc, elle vient de créer une robe pour Françoise Hardy.

"Avant le règne inéluctable de la confection et du prêt-à-porter nous vivons les derniers jours du modèle" Sonia Delaunay

L'expo nous montre sur un parcours temporel les évolutions de cet artiste hors norme. Ayant fait ses études à Saint-Pétersbourg ses premiers tableaux ont un air commun avec l'expressionnisme allemand.
Influencée nous dit-on par Matisse et les fauves, elle s'installe à Paris où elle rencontre et épouse son mari Robert, dont Apollinaire disait "en se réveillant le matin, il pense déjà peinture".
Puis ce sera l’Espagne et des tableaux sur le flamenco et le Portugal pendant la première guerre. Puis retour à Paris, où elle participe à de nombreux projets ensuite pendant la seconde guerre la Cote d'azur où mourra Robert puis retour à Paris.

Son but dans la vie a été de faire rentrer l'art dans la vie; lorsque l'on voit le monde qu'il y a au Musée d'art Moderne ainsi que partout dans les nombreuses expositions à Paris, on peut être optimiste sur ce souhait....

Le musée interdisant les photos j'ai décidé de montrer Sonia à deux moments de sa vie, j'en profite pour souligner comme je l'avais fait sur l'expo des bijoux de Jean Deprés la longévité des artistes de cette période, Sonia est décédée à 94 ans.

mercredi 19 novembre 2014

la librairie Albertine à New york

Les services culturels de l'ambassade de France aux Etats Unis (Washington) sont sur la 5th avenue, le long de Central Park à New York.

 
Le conseiller culturel au demeurant auteur d'une BD à succès sur le Quai d'Orsay, a beaucoup œuvré pour qu'une librairie française s'ouvre dans l’hôtel particulier des services culturels.


 Décorée par Jacques Garcia, le décorateur français exubérant, la librairie a fière allure




 A  l'étage, un salon permet la lecture

 Plongée sur le rez de chaussée



 Le plafond



Souhaitons beaucoup de chance à ce nouveau lieu qui porte haut la culture et le livre, un petit bémol un accueil un peu plus souriant du vendeur ne gâterait rien mettons cela sur la fatigue d'un lancement et d'un aménagement.

samedi 1 novembre 2014

les années 50 au Palais Galliera, the end

L'exposition finit demain mais j'ai quand même réussi à y aller et surtout à y rentrer tellement il y a de monde, monde qui gâche un peu la visite.

Pas le droit de faire des photos donc pas de photo sur ce post.
Sinon c'est magnifique et je suis toujours ébahie devant la construction de nombres de ces toilettes,  on retrouve Dior, Madame Grés, Hubert de Givenchy,
On est à la transition de deux mondes, l'un se meurt et l'autre n'est pas encore né...mais la Mode elle est toujours là et perdure...
Essayez quand même d'y aller ...

Le site du Palais Galliera

mercredi 15 octobre 2014

belles vitrines chez Hermès à Sèvres Babylone

Alors que les travaux de l'hôtel Lutétia mettent le bazar pour les piétons qui souhaitent traverser le carrefour Sèvres-Babylone, l’œil est attiré par le magnifique lustre dans la vitrine d'Hermès, festival de pampilles.


 

mardi 7 octobre 2014

tout n'est pas perdu pour le livre

En prenant le métro le matin je suis toujours étonnée par le nombre de personnes qui lisent ... des livres.
Exemple ce matin, 8 personnes sur la banquette : les 3 jeunes femmes autour de moi lisent un livre, de l'autre coté du couloir, deux femmes lisent les gratuits et les 2 hommes présents, l'un écoute de la musique et l'autre regarde son smartphone, et moi je regarde ce et ceux qui m'entourent !
Je dois dire que ce sont souvent les femmes qui lisent des bouquins et des hommes leur portable en tous les cas dans le métro, ma statistique étant très empirique.

dimanche 5 octobre 2014

L'hopital de Necker en Nuit blanche



 cette immense fresque de Keith Haring est depuis 1987 sur la tour escalier de l’hôpital des enfants malades,  on la redécouvre à l'occasion de cette nuit blanche à Necker.

C'est tout simplement magnifique ce procédé du portugais Vhils qui grave la matière, trois murs de l'hopital en sont décorés.

Coupole des frères Chapuisat installée pour les enfants de Necker ...

vendredi 3 octobre 2014

les 3 J

Cela faisait longtemps que je n'étais pas allée aux 3 J des Galeries Lafayettes, ce fut le cas aujourd'hui à celui de Montparnasse.
J'avoue avoir été quelque peu sidérée par les promos qu'il y avait au rayon produits de beauté.
Beaucoup de rayons entier à - 40 %.

Du coup j'en ai profité pour acheter du vernis Essie, j'aime bien cette marque.

15 euros les 2...